1001 vies pour Franck et Nadège Leleu

Vous êtes ici : 1001 vies pour Franck et Nadège Leleu

1001 vies pour Franck et Nadège Leleu

Catégorie : Témoignages

Quitter le Nord pour le Bourbonnais, c'était le choix de Franck et Nadège Leleu, propriétaires de 1001 quads à Avermes. Ils reviennent sur leur expérience.

« On se sent bien ici », sourient Franck et Nadège Leleu, arrivés dans le Bourbonnais cet été. Un projet professionnel et un projet personnel les ont amenés à s’installer dans le bassin de Moulins. « Moi je suis la Bourbonnaise, lui c’est le Cht’i », décrit Nadège. « On a fait 10 ans chez lui, maintenant on va faire 10 ans chez moi ! »

Le couple très dynamique a ouvert sa première boutique de vente et réparation de quads dans le Nord en 2009. L’envie d’ailleurs, l’envie d’une autre vie, habitaient Franck et Nadège. « Nous avons fait une étude de marché, et sondé nos fournisseurs. Nous avons été orientés vers différents lieux, dont l’Allier. » En octobre, 1001 quads, leur 2e magasin, ouvre à Avermes.

Le Bourbonnais et son accompagnement sur-mesure

« La partie la plus compliquée a été de trouver le bâtiment. Il nous fallait de l’espace. » Lors d’une visite, le couple s’arrête sur un bâtiment. « Monsieur Boismenu, [Vice-Président délégué au développement économique et au commerce] a trouvé le contact des propriétaires. C’est à ce moment là que notre projet a réellement débuté. La CCI nous a beaucoup accompagnés. Pour l’acquisition, nous avons été accompagnés par le Conseil départemental dans le cadre de l’aide à immobilier d’entreprise. Côté banques, on ne savait pas si elles allaient croire en notre projet. Mais elles ont été très intéressées. Les collectivités nous suivaient, donc je pense que ça leur a donné confiance. »

L’accompagnement de l’agence d’attractivité du Bourbonnais

« Monsieur Boismenu nous a renvoyé vers l’agence d’attractivité du Bourbonnais. » En plus de l’immobilier pour leur entreprise, le couple achetait également une maison pour leur famille. L’agence d’attractivité propose aux particuliers une enveloppe de 500€ qui permet de couvrir les frais de déplacements, les nuits d’hôtels. « L’enveloppe nous a servi. On est venu dans l’Allier 8 ou 10 fois en 4 mois. Notre 1er souci était de nous loger, avec cette aide on a pu réserver des hôtels. » Le couple a trouvé leur nouvelle maison. Pour cette dernière, comme pour le local professionnel, un constat ressort : le prix de l’immobilier est beaucoup moins cher dans le Bourbonnais.

Un réel besoin dans le Bourbonnais

La sonnerie de la porte d’entrée du magasin ne cesse de retentir. Les clients sont au rendez-vous depuis son ouverture. En plus de la vente, ils proposent également des réparations. « Il n’y en avait plus. On a vu un quad qui n’avait pas été révisé depuis 3 ans ! On était vraiment attendu », se réjouit Nadège.
La qualité et la satisfaction du client sont leur première préoccupation professionnelle. « Là-haut, le marché est très concurrentiel, ça nous demande beaucoup d’énergie. On a l’habitude d’apporter un service rapide, mais ici c’est avant-gardiste. On est à m’écoute du client. On a bien compris que ça fonctionnerait si on apportait un service. On a misé sur la satisfaction du client. On se différencie par le service proposé. »

Le couple a embauché son premier salarié et va agrandir sa proposition, et son équipe, avec 1001 vans. « Il y a 10 ans on avait un camping-car, on a adoré. On a fait une étude de marché pour les vans et toutes les portes étaient ouvertes. » Les professionnels proposent donc en plus l’aménagement de van. « C’est une proposition personnalisée, il faut cerner la demande et trouver les matériaux etc. En 2022, on commencera à avoir des véhicules neufs. »

Un nouveau rythme de vie

Même la météo trouve grâce aux yeux de la famille. « Victor voulait vivre dans un endroit où il pouvait porter un tee-shirt et un short. Il a pu le faire. Pour nous, on a eu un super été. » A la rentrée, Victor et ses parents ont découvert sa nouvelle école. « C’est une petite école, une école de campagne. Victor a eu une bonne intégration, il y a beaucoup de respect ici. C’est un autre état d’esprit. C’est ce que l’on recherche. On recherchait tous les deux une qualité de vie autre, on a appris à ralentir le rythme. »

Depuis son installation dans l'Allier, la famille a pu profiter de quelques visites dans le secteur. « Ce que l’on aime ici c’est le calme, la tranquillité, la densité de population, la verdure. Il n’y a pas trop de monde quand on se promène, on se sent bien. On vit différemment. » Un calme et des paysages qui font naître de nombreux projets de raids dans la tête de Franck…


Témoignage en vidéo

< Retour aux actualités