Exercer dans l'Allier

Vous êtes ici : Exercer dans l'Allier

Médecins généralistes, spécialistes, dentistes, infirmières, l’Allier vous donne de nombreuses opportunités pour exercer votre activité, en libéral ou salarié. L’Allier vous offre une qualité de vie personnelle et professionnelle incomparable pour vous et votre famille.

Exercez en maisons de santé et pôles de santé

Grâce aux Maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), vous pouvez exercer dans un lieu qui regroupe plusieurs professionnels de santé, issus de disciplines différentes (médicales, paramédicales, voire médico-sociales...), offrant des soins courants à la population.

Avec les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS), il vous est possible d’intégrer des réseaux de professionnels de santé (ex : hôpitaux, services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), services sociaux etc.) travaillant dans le cadre d'une organisation fonctionnelle, intégrant ou non une MSP.

Les avantages :

  • faciliter la prise en charge de vos patients dans un cadre coordonné et pluridisciplinaire ;
  • limiter la charge de vos contraintes (gardes...) ;
  • mutualiser des moyens matériels, humains et logistiques (réseau informatique / partage des dossiers patients..., standard téléphonique, secrétariat...) ;
  • développer une pratique d'échanges et de coopération entre professionnels de santé ;
  • renforcer l'attractivité médicale / de santé dans votre zone d'activité ;

L’Allier en pointe dans la médecine du futur

Dossier Médical Partagé (DMP)

La loi de modernisation de janvier 2016 a confié à la CNAMTS[1] la mise en œuvre du DMP, sorte de dossier médical numérique. Il peut être créé par/ou à la demande du patient (bénéficiaire de l'assurance maladie), qui peut le consulter à tout moment. Il est accessible par tous les professionnels de santé (sous réserve que le patient ait donné les droits d’accès à l’ensemble PS).

Le DMP, en expérimentation, doit être généralisé pour octobre 2018. Il est un des outils les plus prometteurs pour la transition entre deux épisodes de soins. La cible prioritaire de déploiement concerne les médecins libéraux, les centres hospitaliers ainsi que les SAMU-urgences. Une connexion internet ou un réseau de téléphonie 3G/4G suffisent à l’alimentation du DMP.

Application tablette Entour@ge (non généralisée à ce jour)

L’application Entour@ge, accessible sur tablette et développée par le Conseil départemental (CD), permettait le partage d’informations sur les conditions du maintien à domicile des personnes âgées de 60 ans et plus. Elle comptait environ 30 adhésions. Toutefois, il est tout à fait possible, puisque développée par le CD, de la faire interagir avec d’autres interfaces.

Dispositif « Mes patients » du GCS SISRA

Le site Web « Mes patients », développé par le GCS SISRA, propose à ses utilisateurs une vue d’ensemble des dossiers des patients pris en charge. Il sera un outil pour les réseaux de santé dans le cadre des PTA. Contrairement au DMP, le patient n’y a pas accès, seuls les PS peuvent le consulter.

> En savoir +

[1] Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, organe central des CPAM.